Transport/ Les wagons de la polémique réceptionnés à Conakry

La société nationale des chemins de fer de Guinée et le ministère des
transports ont présenté, ce mercredi à la presse, quatre nouveaux wagons voyageurs
au port autonome de Conakry, destinés à faire le transport entre
Conakry-Kagbèlen-Dubréka pour l’amélioration du transport public dans la
capitale et ses environs.

Dans le souci de rendre la circulation plus fluide et moins couteux à la
population guinéenne, la société nationale des chemins de fer a présenté quatre
nouveaux wagons voyageurs d’une capacité de 78 places chacun.

Mohamed Fonfin Diakhaby

Mohamed Fonfin Diakhaby, directeur général adjoint de la société nationale
des chemins de fer de Guinée, a indiqué qu’« aujourd’hui nous sommes à
bord d’un des wagons voyageurs qui ont été commandés par la société nationale
des chemins de fer, il y en a quatre, cela traduit la volonté du ministre
d’État en charge des transports d’améliorer le transport public et la mobilité
des populations de la capitale et ses environs. C’est des wagons qui ont une
capacité de 76 à 78 places assises, ce qui signifie que cela va beaucoup aider
la population, et ils seront mis sur l’axe Conakry kilomètre 5 de Dubréka. Le
problème de mobilité est un problème extrêmement important, ça permettra aux
travailleurs de venir à l’heure à leur poste de travail, ça permettra à tout un
chacun de bénéficier un peu du service de transport public ».

Cet important acquis rentre dans le cadre d’une coopération entre la Guinée
et la Suisse qui a presque fait un don de ces wagons à 5000 francs suisses et
un conteneur de pièces de rechange.

Pour la sécurité des wagons, Mohamed Fonfin Diakhaby a lancé un appel :
« Mon souci dans cette affaire, c’est quoi ? C’est un appel que nous
devons lancer à nos populations pour la salubrité du tronçon Conakry PK5, et du
tronçon Conakry-kagbèlen. Le dépôt d’ordures sur la voie et sur l’emprise
ferroviaire, ce n’est pas une bonne chose. Le train passager est différent du
train minier. Il exige beaucoup plus de conditions de sécurité et de sûreté.
Invitons les populations pour que le train tourne régulièrement, à ne pas jeter
les ordures sur la voie. Cela ne se fait nulle part, et acceptons aussi de ne
pas le faire chez nous. »

A noter que ces wagons qui viennent compléter six autres avaient fait l’objet
de polémique, compte tenu de leur âge. Ils sont « des années 60, je suis
d’accord, mais je vous dirai que la Guinée en tant que République, date de 1958
et la Guinée existe toujours. Ça (les wagons, NDLR) été remis à neuf en 2015 ;
la durée de vie peut être encore de 50 ans. On ne peut pas occulter cela, c’est
de la technologie, il y’a des trains qui roulent cent ans ailleurs », a
précisé M. Diakhaby.

La mise en rail du train Conakry-Kagbèlen-Dubréka est prévue « très prochainement » après les négociations avec Rusal, propriétaire du chemin de fer Conakry/Fria.

Lire aussi: Affaire des wagons Conakry-Dubreka/ le ministre Aboubacar Sylla dit tout

Fatoumata Kaba
pour Guinee7.com

L’article Transport/ Les wagons de la polémique réceptionnés à Conakry est apparu en premier sur Guinee7.com.

Autre articles